Tous les goûts sont dans le café

Chers lecteurs, voici quelques passages intéressants de l’article publié récemment sur le site de La Presse:

« Or, les tenants d’un café éthique et qualitatif, qui pratiquent quasi systématiquement une torréfaction plus délicate, ont beau clamer que leur approche est celle qui respecte le mieux le terroir et la nature de la fève, le consommateur ne suit pas toujours. »

« Combien de buveurs d’espresso sont retournés à leur réconfortant troquet italien après avoir été échaudés par un café suret de trop? »

« Comme le souligne James Hoffmann, on devrait critiquer autant les torréfacteurs tendance qui sous-cuisent leurs fèves que ceux qui les brûlent. »

« Mais nous continuons de faire des torréfactions plus foncées que nos collègues de la « troisième vague », avec des notes épicées, chocolatées, cuirées, parce que nous pensons que ça restera toujours beaucoup plus accessible. »

« Le café qui goûte le pamplemousse, je ne suis tout simplement pas capable, admet le cycliste de route, que les grains surets et sous-développés rebutent. Aussi fréquente-t-il surtout le café à tendance italienne Lili & Oli, tout près du marché Atwater. »

« Les cafés troisième vague sont principalement axés sur la perfection et la qualité du produit.  L’aspect social est, au mieux, secondaire. »

http://www.lapresse.ca/vivre/gourmand/201604/19/01-4972841-tous-les-gouts-sont-dans-le-cafe.php