Le parfait allongé

Voici un article qui nous vient d’Australie qui vaut la peine d’être lu:

Mugshot: The perfect long black

J’ai particulièrement aimé les passages suivant:

« The way to make a good long black is to pour the (not too hot) water first, then add the double shot on top. Some cafes pour from a hot water tap on the espresso machine, and the cup can take some of the heat out of the water. At Padre they pour 100 millilitres of water at 70 degrees from an urn. »

« The long black is a great way to enjoy lighter specialty espresso roasts: the extra water lets the flavours open up a bit. »

Ce deuxième passage met en évidence un aspect que je déplore au double ristretto: la concentration de l’extraction empêche d’apprécier toute la subtilité des arômes.  Avec le double ristretto, on met en emphase la texture au détriment de certains arômes.

 

 

Follow CaffeCaffe